21 mai

« Les Républicains oui mais pour la République et rien que la République »

Contribution de Nadia Hamour, adhérente de La France droite, autour de la nouvelle dénomination « Les Républicains ».

« Risque de provocation de trouble civil, politique et social majeur en France ». Mouvements sociaux de masse ? Manifestations illégales ? Non, vous n’y êtes pas. C’est le risque que l’UMP fait peser sur la France en se rebaptisant « Les Républicains ». Mort de rire ! Plutôt que de rivaliser de propositions pour sortir l’idéal républicain de son écrin virtuel afin qu’il incarne la Nation toute entière, plusieurs organisations et élus de gauche ont obtenu de la justice d’examiner en urgence la légalité de l’utilisation du nom « Les Républicains ». Bien sûr, personne n’a le monopole de la République, car de Gaulle comme Mendes France étaient deux grands républicains. Mais on ne devient pas républicain par droit d’aînesse, par héritage ou en invoquant ad nauseam, du matin au soir et du soir au matin, les va-leurs-de-la-ré-pu-bli-que. Pour convaincre les 65% de Français pour lesquels la République ne veut rien dire, il faudra faire autre chose que la brandir comme un catéchisme, un bréviaire ou un programme électoral. C’est à travers la Nation, l’école et la laïcité que la République redeviendra intelligible et porteuse d’espoirs.

20 mai

Déplacement de NKM à Toulouse

Nathalie Kosciusko-Morizet était ce soir à Toulouse pour débattre des nouveaux statuts des Républicains .
« Je veux remercier Laurence Arribagé, tous les membres de la commission des statuts et les militants qui ont beaucoup bossé ! Deux axes principaux ont guidé la refondation des statuts : la démocratisation du mouvement et la modernisation des pratiques. Nous devons maintenant savoir ce que pensent les militants. Ça sera chose faite avec Direct Citoyen ! »

11351365_1015402925138908_6837325144916156639_n

Interview de NKM dans « Haute Garonne »

« Changer de nom pour écrire une nouvelle page »

Nathalie Kosciusko-Morizet sera ce soir à Toulouse aux côtés de Laurence Arribagé pour une réunion-débat autour de la rénovation de l’UMP. Rendez-vous salle San Subra ! (2 rue San Subra)

11060912_1015274238485110_6659449266101455483_n

Déclaration de NKM à l’AFP

Nathalie Kosciusko-Morizet  à l’AFP :

« La réforme du collège au JO: un profond mépris du gouvernement dont la parole ne vaut rien »

La publication au JO de la réforme du collège révèle un « profond mépris » du gouvernement dont « la parole ne vaut rien », a réagi mercredi la numéro deux de l’UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, souhaitant une « initiative » de son parti.

« C’est de fait un passage en force contre les Français, les profs, tous ceux qui se sont mobilisés et, au-delà de la mobilisation de la rue, de ceux qui nourrissaient une inquiétude. Mais cela témoigne surtout d’un profond mépris dans le fait qu’ils le font au lendemain même de la manifestation, au lendemain même de déclarations dans lesquelles on annonce qu’on est ouvert à la discussion », a déclaré NKM mercredi matin à l’AFP.

« D’une main, Najat Vallaud-Belkacem annonce qu’elle est ouverte à la discussion, le lendemain elle publie au Journal officiel. Pour ceux qui avaient encore un doute, la parole de ce gouvernement ne vaut rien », a insisté la députée.

Ce « mépris envoyé à la tête des Français » va « bien au-delà de la seule question de cette réforme du collège. C’est le sectarisme socialiste contre la société ».

« François Hollande, depuis le début de son quinquennat, aura annihilé toute confiance dans la parole de l’Etat », a-t-elle accusé.
Cette décision « appelle réaction, elle appelle mouvement ». « Je souhaite vraiment qu’il y ait une initiative » à l’issue de la réunion de la commission exécutive de l’UMP. « Il faut trouver la bonne formule qui permettra de fédérer toutes les oppositions sur le fond et tous ceux qui sont scandalisés sur la manière de procéder », a-t-elle estimé, alors que le président du MoDem François Bayrou a appelé à une « manifestation nationale ».

Le décret ainsi que l’arrêté portant sur la réforme contestée du collège sont parus mercredi au Journal officiel, au lendemain d’une journée de grève et de manifestations face auxquelles l’Exécutif avait manifesté sa détermination.

18688_1015268435152357_2016494737509736436_n

Tribune de NKM dans la Croix

Retrouvez la tribune de Nathalie Kosciusko-Morizet dans la Croix: « Leurs idées pour une autre réforme de l’école ».

NKM :  » Mettre l’accent sur les maths et le français en 6ème et 5ème »

10383096_1015030531842814_8813969833273892462_n

19 mai

NKM sur France Inter

Nathalie Kosciusko-Morizet était ce matin sur France info :
« Derrière cette réforme, il y a une philosophie de l’éducation qui n’est pas la nôtre et qui n’est pas, je crois, celle de la majorité des Français, y compris la majorité des professeurs. La réforme de 2008 était une bonne réforme qui commence à porter ses fruits : le retour à des méthodes traditionnelles. Il faut faire en sorte que la priorité soit que les enfants qui sortent du primaire soient solides sur leurs fondamentaux. Je trouve que cette réforme mérite d’être prolongée sur le collège, en 6ème, 5ème. »

Cliquez ici, pour découvrir les propositions de NKM sur le collège

11265499_1014997405179460_1543638300339254188_n

Pour revoir cette interview cliquez ici

 

11 mai

NKM invitée de BFM Politique

Nathalie Kosciusko-Morizet était hier soir l’invitée de BFM politique :
«Je pense qu’aujourd’hui il faut construire un projet sur trois piliers : mettre beaucoup de respirations sur les questions économiques, s’ouvrir sur les questions de sociétés et être complétement intransigeants sur les questions régaliennes. »

11233509_1010945788917955_3848348014409423276_n

Revoir cette émission en cliquant ici