23 janvier

NKM sur le plateau de DPDA

Nathalie Kosciusko-Morizet était hier soir sur le plateau de Des Paroles et des Actes sur France 2 pour débattre des mesures à prendre pour lutter contre le terrorisme.

« Les mots ont un sens et nous avons été nombreux a utilisé le mot guerre : il faut mettre tous les moyens. J’avais défendu dès juillet 2012 un amendement pour interdire la consultation de sites djihadistes. Je regrette qu’il n’ait pas été voté. […] Le sujet n’est ni de droite, ni de gauche. La question doit être : est-ce que ces mesures sont efficaces ? »

10420300_955066944505840_7807601863361518189_n

Émission à revoir en cliquant ici

NKM présente ses voeux aux adhérents de LFD

Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté hier ses voeux aux adhérents de la France droite.

« En cette année 2015, je fais le voeu que nous soyons à la hauteur de ce mouvement collectif et que nous travaillons tous à réinventer nos actions pour que les discours soient conformes aux actes et que notre civilisation française soit conforme à ses principes. »

Capture d’écran 2015-01-27 à 11.52.35

20 janvier

« Arrêtons de laisser les intégrismes gagner du terrain en France »

[A lire] La tribune de Nadia Hamour, historienne et membre La France Droite, autour des intégrismes en France. A découvrir sur le Monde.fr .

Hamour

18 janvier

Interview JDD- « Personne n’est tenu de lire Charlie Hebdo »

Nathalie Kosciusko-Morizet : « Personne n’est tenu de lire Charlie Hebdo. Personne n’est tenue de trouver Charlie Hebdo drôle. On n’est pas tenu au rire. En revanche, on est tenu au respect de l’ordre républicain et du droit. La loi républicaine prime en toute occasion sur la loi religieuse. »

10920916_952194804793054_4312866111323991968_n

Cliquez sur la photo pour l’agrandir

Interview à lire dans le JDD en cliquant ici

 

17 janvier

Mobilisons-nous pour Raef Badawi

Raef #Badawi : condamné à 10 ans et 1000 coups de fouet pour un blog. Mobilisons-nous, les droits de l’homme sont universels. -NKM

Capture d’écran 2015-01-18 à 11.35.44

Pour signer la pétition cliquez ici

15 janvier

DÉPLACEMENT À SAINT-MAUR

Nathalie Kosciusko-Morizet en meeting à Saint-Maur aux côtés des élus et cadres de l’Indre : « Il faut reconstruire, ensemble, après l’horreur. Reconstruire à partir du caractère incroyable dont ont fait preuve les Français. Les terroristes ont eu le contraire de ce qu’ils souhaitaient. Ils voulaient abattre la France, ils l’ont mise debout. Ils voulaient montrer que nous étions un pays décadent, ils ont eu un pays fort de ses valeurs et uni. Ils voulaient nous isoler dans la terreur, ils nous ont donné envie de nous rassembler, de nous parler. Cette belle union nationale, il faut la poursuivre autour de mesures fortes pour traiter le fond du sujet. »

10917835_950973564915178_8215474492961573636_n

NKM : « Reconquérir le Berry qui a été délaissé »

En attendant de tenir une réunion publique à Saint-Maur, ce soir à 19 h Nathalie Kosciusko-Morizet évoque le Berry, Gil Avérous et “ Charlie Hebdo ”.

                                 KOSCIUSKO MORIZET

Quel est l’objet de votre visite dans l’Indre ?

J’ai choisi de faire mon premier déplacement comme vice-présidente déléguée de l’UMP à Châteauroux car je crois que le parti doit partir à la reconquête de territoires, comme le Berry, qui ont été délaissés ces dernières années. Ils n’ont pas été assez regardés et entendus. Si vous faites la somme de tous les potentiels de Châteauroux, un aéroport, une autoroute qui rallie directement Paris, une liaison ferroviaire, une position centrale, ça fait beaucoup. Ça peut être valorisé et ça doit l’être parce qu’il y a des élus qui sont efficaces, dévoués et qui se battent pour faire entendre ce potentiel.

On dit dans l’Indre que Gil Avérous est une valeur montante de l’UMP ; comment est-il perçu à Paris ?

Nicolas Sarkozy veut promouvoir les nouveaux talents et Gil en fait partie. On a toute une génération de jeunes maires. Dans ce groupe, Gil est très repéré. Il a mené un combat difficile à l’occasion des municipales. Face à des alliances indignes, il a été victorieux. Il constitue une chance pour sa ville et son agglomération.

Pour ce travail qu’il mène pour le parti, il s’est rapproché de Guillaume Peltier que vous n’aimez pas trop, semble-t-il. Est-ce que ça ne modère pas votre enthousiasme envers Gil Avérous ?

Je vous rappelle d’abord que les mouvements dans l’UMP vont disparaître. Chacun s’inscrit dans son territoire et c’est bien normal que Gil travaille avec toutes les composantes de l’UMP dans sa région. Pour autant, chacun participe aussi d’une sensibilité, d’une ligne politique au niveau national. Sur les questions de fond, je me suis sentie en proximité avec Gil. Je défends une ligne d’ouverture qui a trouvé un certain écho chez lui.

Comment avez-vous vécu « La Marseillaise » à l’Assemblée nationale ?

C’était un moment très fort. D’autant plus fort que c’était spontané, ca venait du cœur. Ce qui me frappe dans la réaction des Français, c’est qu’on retrouve des réflexes, une indignation et un enthousiasme qui viennent du cœur, des tripes. Hier, il y avait cette force-là.

Est-ce que vous avez vraiment compris, vous et toute la classe politique, le message des Français qui en ont assez des guerres partisanes, des ego, et qui veulent une France, avec des voix multiples bien sûr, unie face aux difficultés sociales, économiques, au terrorisme… ?

Les Français sont formidables mais ils ont une pudeur à le montrer. Et dimanche, ils ont surmonté leur pudeur. Les Français aiment la France et avec ces événements dramatiques, ils se sont libérés. Il faut trouver le moyen que cette partie qui est le meilleur de nous-même puisse vivre au quotidien.

Nicolas Sarkozy a fait des propositions…

Oui, nous avons tenu une réunion, hier, afin de déterminer des mesures nouvelles, contre le terrorisme.

Des propositions qui collent à des préconisations de Manuel Valls ?

Manuel Valls a eu les mots justes. Il était dans le ton, à la hauteur de l’enjeu. Mais il a fait des propositions qui demandent à être précisées, ce qui est bien normal. Il y en a aussi que nous avions faites par le passé et qui avaient été refusées par le gouvernement. Je souhaite que l’esprit d’union qui règne se concrétise dans une action vigoureuse.

Vous avez lu « Charlie Hebdo » ce matin (hier). Que pensez-vous de la une ?

Je la trouve touchante dans sa complexité. Il n’y a pas un seul message, il n’y a pas la brutalité du simplisme. Elle incite à la réflexion. Qu’est-ce qui est pardonné, qu’est-ce qu’il a voulu dire ? La représentation de Mahomet est fidèle à la tradition de Charlie Hebdo,mais le texte « Tout est pardonné » lui donne une autre dimension. Dans sa complexité, le dessin appelle à la réflexion. Plutôt que d’asséner un message, Luz a décidé de faire un dessin qui interroge.