21 mai

« Les Républicains oui mais pour la République et rien que la République »

Contribution de Nadia Hamour, adhérente de La France droite, autour de la nouvelle dénomination « Les Républicains ».

« Risque de provocation de trouble civil, politique et social majeur en France ». Mouvements sociaux de masse ? Manifestations illégales ? Non, vous n’y êtes pas. C’est le risque que l’UMP fait peser sur la France en se rebaptisant « Les Républicains ». Mort de rire ! Plutôt que de rivaliser de propositions pour sortir l’idéal républicain de son écrin virtuel afin qu’il incarne la Nation toute entière, plusieurs organisations et élus de gauche ont obtenu de la justice d’examiner en urgence la légalité de l’utilisation du nom « Les Républicains ». Bien sûr, personne n’a le monopole de la République, car de Gaulle comme Mendes France étaient deux grands républicains. Mais on ne devient pas républicain par droit d’aînesse, par héritage ou en invoquant ad nauseam, du matin au soir et du soir au matin, les va-leurs-de-la-ré-pu-bli-que. Pour convaincre les 65% de Français pour lesquels la République ne veut rien dire, il faudra faire autre chose que la brandir comme un catéchisme, un bréviaire ou un programme électoral. C’est à travers la Nation, l’école et la laïcité que la République redeviendra intelligible et porteuse d’espoirs.

6 mai

NKM sur I>télé

Nathalie Kosciusko-Morizet était l’invitée de la matinale d’I>Télé :

« Dans la vie politique française, on parle beaucoup trop de religion, et on fait des raccourcis qui renvoient les uns et les autres à leurs origines, à ce qu’ils sont ou ce qu’ils sont supposés être. Je suis contre les statistiques ethniques. Je n’apprécie pas qu’on renvoie perpétuellement les gens à leur identité religieuse. C’est étrange cette obsession à vouloir remettre la religion au coeur de tout et tout mélanger. »

Capture d’écran 2015-05-06 à 09.47.58

Revoir l’interview : 

 

5 mai

NKM en déplacement à Lyon

Nathalie Kosciusko-Morizet hier soir en déplacement à Lyon :
« Je défends 3 axes forts pour la refondation du mouvement : plus de démocratie, plus de transparence et plus de modernisation. Généralisons le recours au suffrage universel. Devant les choix majeurs, retournons-nous vers les militants ! »

11029489_1008251529187381_5876498698770315421_n

4 mai

[Interview] NKM « Le changement de nom vient parachever la refondation du parti »

Nathalie Kosciusko-Morizet sera ce soir à Lyon, pour cette occasion, elle a donné une interview au journal Le Progrès-Lyon :

« Le changement de nom vient parachever la refondation du parti »

11212437_10206730318566684_464285445_n

RDV ce soir à 19h au siège de l’UMP du Rhône, 6 rue Vauban, 69006 Lyon.

 

30 avril

François Hollande et l’écologie : le recul permanent

Nathalie Kosciusko-Morizet a pris connaissance de la volonté de la Commission européenne de renvoyer la France en justice si elle ne prenait pas des « mesures ambitieuses, rapides et efficaces » pour limiter la pollution aux particules fines dans 10 agglomérations dont Paris.

La menace est d’autant plus vive que le Gouvernement recule depuis ces trois dernières années sur tout ce qui aurait permis de de lutter efficacement contre la pollution.

On apprend aujourd’hui que le Gouvernement renonce à l’autoroute ferroviaire entre le Pas-de-Calais et les Landes.

Alors que l’écotaxe devrait être mise en œuvre, la France de François Hollande au contraire lance des appels d’offre pour démonter les portiques de collecte.

Une ministre de l’écologie congédiée pour s’être opposée au lobby pétrolier, une autre pour avoir constaté la diminution drastique des moyens alloués à l’écologie, des mesures ajournées à la moindre manifestation : François Hollande a systématiquement choisi de renoncer plutôt que d’avancer et d’user de pédagogie. Et pourtant la santé des Français est en jeu.

A l’échelle des métropoles, la plus emblématique, Paris, s’est enfin décidée à mettre en œuvre un plan anti-pollution porté par la droite dès la campagne des élections municipales. A grand renfort de communication, des annonces ont été faites en janvier sans que cela ne soit suivi d’effet concret.

2015 sera l’année de la COP 21 en France. Une saisine de la Cour de Justice de l’Union européenne par la Commission pour condamner la France serait un message extrêmement négatif qui pourrait nuire au bon déroulement des négociations.

Combien de temps encore François Hollande va-t-il prétendre se préoccuper des questions liées à l’écologie ?

21 avril

Rencontre NKM-Julie Bishop

Nathalie Kosciusko-Morizet a rencontré hier Julie Bishop, ministre des Affaires étrangères australienne et vice présidente du Liberal Party or Australia.
Elles ont notamment échangé sur la situation géopolitique du Moyen-Orient et la candidature de la ville de Paris aux Jeux Olympiques 2024.

11182309_1001695183176349_6897518917495772929_n

Pour plus d’informations sur cette rencontre cliquez ici

20 avril

NKM sur France Info

Nathalie Kosciusko-Morizet était ce matin l’invitée de la matinale de France Info :

« Quand quelqu’un est en train de se noyer, vous ne lui demandez pas d’abord ses papiers. La première chose à faire c’est de sauver les gens. Il faut attendre de ce sommet des mesures d’urgence parce que ça ne peut pas continuer comme ça. C’est insupportable. On aura aussi besoin de mesures de fond pour lutter contre les réseaux de passeurs. Il y a une économie du trafic de la violence sur les êtres humains. »

10348218_1001691079843426_4675767757551529279_n

 Pour revoir cette interview cliquez ici